BYE BYE BÉBEL

Actualités

BYE BYE BÉBEL

l’As des As du cinéma français est mort à l’âge de 88 ans. En véritable légende de son vivant, Jean-Paul Belmondo laisse derrière lui une grande carrière de près de cinquante ans et une impressionnante filmographie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_

Le doyen de la Comédie française avec «le malade imaginaire», «Cyrano de Bergerac»… et du Cinéma d’action des années 70 «Le magnifique», «Peur sur la ville»… s’est éteint aujourd’hui 6 septembre, après des ennuis de santé qui ont commencé en 2011 suite à un accident cérébral qui a déterminé le restant de sa vie. Triste date qui voit partir un géant acteur français qui a fait rêver plusieurs générations françaises.

Ce Parisien de souche, de parents, artistes eux mêmes, mère peintre et père sculpteur, a eu une vie cinématographique pleine jusqu’à rehausser le niveau du cinéma français à un rang international, jalonnant des fois de près les films d’actions américains. Lui que le Conservatoire national de Paris n’en voulait point, puisque rejeté par ses professeurs qui ne croyaient pas trop en son avenir en tant qu’acteur.

Que ce soit pour ses films d’auteur cultes ou pour les grands succès commerciaux, le comédien natif de Neuilly-sur-seine un 9 avril en 1933, savait jongler avec les nombreuses facettes naturelles de sa personnalité, drôle ou héroïque, romantique ou comique, cascadeur casse-cou ou flic voyou. En surdoué du cinéma et du théâtre qu’il a épousés dès ses 16 ans en intégrant le conservatoire, le comédien plonge avec son premier rôle dans «  À bout de souffle » de Jean-Luc Godard et connait la consécration avec ses films mythiques, à l’instar de « Le Cerveau » de Gérard Oury.

L’acteur est césarisé en 1988 pour son rôle dans «Itinéraire d’un enfant gâté» de Claude Lelouch et reçoit une Palme d’Honneur au festival de Cannes en 2011. Ce n’est qu’en 2017 que l’académie des César lui témoigne une grande et immense reconnaissance professionnelle en célébrant devant un parterre de grands cinéastes français sa carrière d’acteur avec tous les honneurs de la plus grande institution cinématographique française.

Jean-Paul Belmondo est papa de quatre enfants, Paul, Stella Eva Angelina, Patricia et Florence, issus de ses deux mariages avec Élodie Constantin de 1952 à 1968 et de Natty Tardivel de 2002 à 2008. Son fils Paul Belmondo lui rend hommage en 2015 et lui consacre un documentaire biographique «Belmondo par Belmondo». Le défunt était un heureux Gran-père de quatre petits-enfants, Victor, Alessandro, Annabelle et Giacomo.

Jean-Paul Belmondo et Alain Delon, les deux beaux gosses du cinéma français des années 70 « Bolsorino »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]