CANNES 2021 : LA PALME D’OR, LE PALMARÈS ET LE PETIT BIJOU DE NABIL AYOUCH

Actualités

CANNES 2021 : LA PALME D’OR, LE PALMARÈS ET LE PETIT BIJOU DE NABIL AYOUCH

Si le film français « Titane, » de la réalisatrice Julia Ducournau, a remporté la Palme d’Or de la soixante-quatorzième édition du deuxième festival du cinéma au monde, son temple et son essence même, la consécration du réalisateur marocain Nabil Ayouch marquera à jamais l’histoire du cinéma marocain. 

La cérémonie s’est tenue en présence d’un parterre impressionnant de personnalités cinématographiques, sous la présidence du maître de cérémonie de ce millésime 2021. Le grand prix a été attribué au film « Un Heros » d’Asghar Farhadi et « Compartiment n°6 » de Juho Kuosmanen. Quand au traditionnel Prix du Jury, il revient au film « Le Genou d’Ahed » de son réalisateur Nadav Lapid et celui de Apichatpong Weerasethakul  » Memoria ». La meilleure actrice est la sublime Renate Reinsve dans Verdens Verste Menneske de Joachim Trier ; le meilleur acteur est lui, Caleb Landry Jones dans Nitram de Justin Kurzel.

Un grand cru cinématographique résolument international qui demeurera à l’image de Cannes, une cité mondiale du 7ème art, très souvent considérée à raison sa capitale internationale. Le livre sacré du cinéma mondial, son cahier d’histoire et sa mémoire par excellence! 

Saluons avec fierté le triomphe du grand réalisateur marocain, Nabil Ayouch, pour sa performance d’inscrire le Maroc pour la première fois de son histoire dans le tableau d’honneur du classement officiel des films en compétition pour la Palme d’Or de cette fête mondiale du cinéma en terre Cannoise. 

Bravo pour son film « Haut et Fort » qui a embarqué le cinéma, la jeunesse et la musique Hip Hop marocaine, devant une salle pleine de plus de trois mille personnes, debout à la fin de la projection du film, où les comédiens marocains étaient en larmes sous l’émotion, touchés par l’ovation de la salle et son concert d’applaudissements. 

Bravo à Nabil Ayouch, pour cette démonstration créative et cette grande générosité de donner la voix et son regard de cinéaste émérite à cette  jeunesse en souffrance depuis le début avec son long métrage « Ali Zaoua ». Le film « Casablanca Beats » gagne le Prix du cinéma positif et donne rendez-vous pour une sortie mondiale le 10 novembre prochain y compris au Maroc. 

Montée des marches historique du film « Haut et Fort » du réalisateur marocain Nabil Ayouch

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]