RÊVE, GLAMOUR ET CINÉMA : UNE ODYSSÉE À CANNES DEPUIS SES DÉBUTS

Art, Culture

RÊVE, GLAMOUR ET CINÉMA : UNE ODYSSÉE À CANNES DEPUIS SES DÉBUTS

           
     

La rétrospective du Festival de Cannes offre un voyage fascinant à travers plus de sept décennies d’histoire cinématographique, mettant en lumière les moments les plus emblématiques, les films inoubliables et les personnalités marquantes qui ont marqué cet événement prestigieux.

 

La Princesse Grace e Monaco et le réalisateur Alfred Hitchcock

 

Depuis sa création en 1946, le Festival de Cannes est devenu l’un des festivals de cinéma les plus renommés au monde, attirant chaque année des stars du grand écran, des réalisateurs talentueux et des amateurs de cinéma des quatre coins de la planète. L’histoire du festival est jalonnée de moments mémorables, de controverses, de découvertes cinématographiques et de célébrations de l’art cinématographique sous toutes ses formes.

Les premières éditions du Festival de Cannes ont posé les bases de ce qui allait devenir un événement cinématographique de renommée mondiale. En 1946, la toute première édition a présenté une sélection éclectique de films reflétant la diversité culturelle et artistique de l’époque.  Parmi les moments marquants des premières années, citons la Palme d’or attribuée au film « The Lost Weekend » de Billy Wilder en 1946, ainsi que la première montée des marches, une tradition emblématique qui est devenue l’un des moments les plus attendus du festival.

 Des films cultes tels que « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino, « Apocalypse Now » de Francis Ford Coppola et « La Dolce Vita » de Federico Fellini ont tous été présentés en compétition à Cannes, marquant ainsi l’histoire du cinéma et du festival.  En effet, ces films emblématiques ont non seulement remporté des prix prestigieux, mais ont également laissé une empreinte indélébile dans la mémoire collective des cinéphiles des quatre coins du monde.

JOHN SCHULTS/REUTERS/NEWSCOM

UN FESTIVAL EN MUTATION AVEC SON TEMPS 

Les années 2000 ont vu l’émergence de nouveaux talents et de nouvelles tendances cinématographiques, avec des réalisateurs visionnaires tels que Pedro Almodóvar, Lars von Trier et Wong Kar-wai, qui ont tous été salués à Cannes pour leur contribution au monde du cinéma. En 2001, le festival a été marqué par une controverse majeure lorsque le jury, présidé par Liv Ullmann, a décerné la Palme d’or à « La Chambre du fils » de Nanni Moretti, suscitant des réactions mitigées de la part du public et des critiques.

Au cours des dernières années, le Festival de Cannes a continué à évoluer et à s’adapter aux changements de l’industrie cinématographique mondiale. Des débats sur la représentation des femmes dans le cinéma à la montée en puissance du cinéma asiatique, en passant par les discussions sur les nouvelles plateformes de distribution en ligne, le festival a été le théâtre de nombreux débats et réflexions sur l’avenir du cinéma. A ce jour,  le Festival de Cannes continue néanmoins d’être une vitrine exceptionnelle pour le cinéma mondial, offrant une programmation diversifiée de films allant des blockbusters hollywoodiens aux œuvres d’art indépendantes. Les apparitions marquantes sur le tapis rouge, les débats animés lors des conférences de presse et les projections exclusives continuent à captiver les cinéphiles du monde entier, faisant de Cannes un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés. 

 

 

TROIS INTERRUPTIONS EN 75 ANS

Le Festival de Cannes, depuis ses débuts, a été marqué par trois interruptions notables seulement.  La première, en 1939, a été causée par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, qui a plongé le monde dans un conflit dévastateur. La deuxième interruption majeure a eu lieu en 1968, lorsque les événements de Mai-68 en France ont déclenché une vague de contestation sociale sans précédent. La fronde des réalisateurs renommés tels que Jean-Luc Godard et François Truffaut, ainsi que des acteurs éminents comme Macha Méril et Jean-Pierre Léaud, a conduit à la clôture prématurée du 21e festival, en signe de solidarité avec les manifestants. Cette décision radicale a abouti à la non-attribution de la Palme d’Or cette année-là. Enfin, la troisième interruption s’est produite en 2020 en raison de la pandémie mondiale de Covid-19. 

ÉCLATS SUR LE TAPIS ROUGE DE LA CROISETTE 

Le tapis rouge du Festival de Cannes est devenu le théâtre de nombreuses apparitions mémorables de stars du cinéma, de célébrités et de personnalités influentes. Parmi les apparitions les plus remarquées, on compte celles de légendes du cinéma telles que Grace Kelly, dont l’élégance intemporelle et le charisme ont captivé les foules dans les années 1950 et 1960. Brigitte Bardot, avec son style audacieux et son charme irrésistible, a enflammé le tapis rouge à plusieurs reprises, attirant l’attention des médias et du public. Elizabeth Taylor ou encore Monica Bellucci , d’autres icônes du cinéma, qui ont également marqué les esprits lors de leurs apparitions à Cannes, ajoutant une touche de glamour hollywoodien et italien à l’événement. 

La Croisette se remémore évidemment encore de la montée des marches mythiques de Madonna en 1991. C’était sa première fois à Cannes, et elle avait décidé de marquer les esprits avec son aura sulfureuse. En bas des marches, la foule était en effervescence à l’approche de la chanteuse, qui arborait un large sourire et une grande cape rose. Cependant, ce n’est qu’une fois parvenue au sommet du tapis rouge que Madonna a révélé sa tenue iconique. Dévoilant sous le tissu bouillonnant l’une des pièces les plus emblématiques de l’histoire de la mode : un soutien-gorge signé Jean-Paul Gaultier aux seins coniques. Cette pièce n’était pas sans rappeler le célèbre corset porté lors du Blond Ambition Tour.  Plus récemment, des stars contemporaines telles que Cate Blanchett, Penélope Cruz et Marion Cotillard ont continué à faire sensation sur le tapis rouge avec leur élégance, leur style impeccable et leur présence charismatique. 

Quand Madonna secouait le Festival de Cannes avec un soutien-gorge Gaultier

UNE VITRINE EXCEPTIONNELLE POUR LA HAUTE COUTURE 

Chaque année, le tapis rouge de Cannes se transforme en un véritable défilé de mode où les célébrités rivalisent d’élégance et de style. Cet événement prestigieux offre une vitrine exceptionnelle pour la haute couture, la créativité et le raffinement, attirant l’attention de millions de personnes. Les stars du cinéma et de la mode sont soigneusement habillées par les plus grands designers, arborant des créations uniques et somptueuses qui captivent les regards et inspirent les tendances. C’est un spectacle à la fois glamour et captivant, où chaque tenue est scrutée et commentée dans les moindres détails. Les robes de soirée flamboyantes, les costumes impeccables et les accessoires étincelants ajoutent une touche de luxe et de prestige à l’événement, renforçant ainsi sa réputation de rendez-vous incontournable pour les amateurs de mode et de cinéma.

LE MAGHREB EN FORCE À CANNES

Le cinéma maghrébin a connu plusieurs moments de gloire au Festival de Cannes, recevant une reconnaissance internationale pour son excellence artistique et sa capacité à captiver les spectateurs du monde entier. Parmi les films Marocains primés à Cannes figurent des œuvres emblématiques telles que « Chronique des années de braise » de Mohammed Lakhdar-Hamina, qui a remporté la prestigieuse Palme d’Or en 1975, marquant ainsi une victoire historique pour le cinéma maghrébin. Plus récemment, « Sofia » de Meryem Benm’Barek a été honoré du Prix du meilleur scénario dans la section Un Certain Regard en 2018, pour son exploration courageuse des questions sociales et morales au Maroc. De même, « Les Chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch a été sélectionné dans la section Un Certain Regard, offrant une représentation poignante de la vie dans les bidonvilles de Casablanca. « Mimosas » d’Oliver Laxe a reçu le Grand Prix de la Semaine de la Critique en 2016, mettant en valeur le paysage spectaculaire du Haut Atlas.

En 2022, « Le Bleu du Caftan » de la réalisatrice Maryam Touzani a remporté le Prix de la critique internationale au Festival de Cannes. C’est d’ailleurs la première fois que le Maroc remporte cette prestigieuse récompense à Cannes. Le long-métrage a été projeté en avant-première mondiale dans la sélection officielle « Un Certain Regard », aux côtés de 18 autres films du monde entier. L’accueil chaleureux réservé au film après la projection a été souligné par l’émotion des spectateurs et une standing ovation de plus de 15 minutes. Produit par Nabil Ayouch, également époux de la réalisatrice, et coproduit par Amine Benjelloun, « Le Bleu du Caftan »  aborde des thèmes universels tels que la transmission, la tradition et l’amour dans son sens le plus large.

La nouvelle de la participation de la réalisatrice marocaine Asmae El Moudir en tant que membre du jury de la catégorie « Un certain regard » au 77ème Festival de Cannes vient couronner une année exceptionnelle pour le cinéma marocain. La réalisatrice,  qui avait remporté le prix de la mise en scène de cette même section du festival cannois l’année dernière et qui a aussi remporté l’Étoile d’Or de la 20ème édition du Festival international du film de Marrakech, n’est la seule marocaine à officier cette année dans un jury du Festival de Cannes, puisque l’actrice marocaine Lubna Azabal préside celui des courts métrages et de La Cinef.Parmi les personnalités marocaines qui ont laissé une empreinte sur le tapis rouge de Cannes, figurent des figures emblématiques telles que Leila Bekhti, ou encore Maria Nadim, qui a suscité une admiration sans bornes de la part de ses fans lors d’une éclatante apparition sur la scène cannoise.

 

Sofia Essaidi, chanteuse, danseuse et désormais actrice, a également eu le privilège de fouler les prestigieuses marches du Festival de Cannes, ajoutant une touche de grâce et d’élégance à l’événement. Quant à Nabil Ayouch, réalisateur marocain de renom, il a marqué de son empreinte le festival avec ses films audacieux et engagés, montant les marches aux côtés de son équipe pour présenter ses œuvres cinématographiques captivantes. Dans cette constellation de talents marocains, nous retrouvons également la talentueuse actrice Fatima-Zahra Bennacer, qui a apporté une touche de glamour marocain à l’événement par sa présence et son charisme sur le tapis rouge. Abdellatif Kechiche, réalisateur marocain d’origine tunisienne, a également été salué pour ses films puissants et provocateurs, présentés en compétition à Cannes, tandis que l’actrice marocaine Nadia Fares a eu l’honneur de fouler elle aussi le célèbre tapis rouge.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *