LA MODE EST CAPITALE AU TEMPS DES FASHION WEEKS

Fashion

LA MODE EST CAPITALE AU TEMPS DES FASHION WEEKS

Après New York qui a croqué la mode doucement entre ses dents, 6 journées durant, Londres a fait sonner sa grande cloche pour inviter les modeuses et modeurs aux messes de la mode de l’automne prochain. Milan se prépare à dérouler son tapis rouge et Paris réajuste ses lumières pour clôturer le marathon mode des capitales. 

New York : petite édition grands shows

La plus spectaculaire des collections qui aurait pu être présentée à la semaine de la mode new yorkaise est sans nul doute celle de Thom Browne. Pendant que Mark Jacobs, Ralph Lauren, Tom Ford, président du syndicat américain de la mode himself, ont annulé leur défilés pour cause de crise sanitaire liée à la pandémie de covid, Michael Kors, Brandon Maxwell, Carolina Herrera, coach ont eux, maintenu leur show. Mais si Thom Browne a préféré profité de l’écrin du MET Gala pour exposer ses merveilleuses scènes mode, Proenza Schouler a posé son podium dans une galerie d’art de l’East village et Christian Cowan a visé haut en défilant sur l’observatoire du World Trade Center. La Grande pomme a ainsi affiché son vert de l’espoir, sous toutes ses nuances et avec un peu d’extravagance qui fait toujours du bien au moral, celui aussi, d’une industrie de la mode sérieusement touchée par le virus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Proenza Schouler (@proenzaschouler)

Londres : Effervescence, audace et fraicheur urbaine

Elle n’a absolument rien d’hivernale cette Fashion Week londonienne qui va plier son catwalk demain après avoir donné un bon souffle d’air frais à la capitale British. Les grands créateurs défilent mais n’ont pas fait de l’ombre aux jeunes talents. Nensi Dojaka elle, est la sensation de cette petite semaine de la mode hiver 2022/2023, sans surprises, l’Albano-londonienne a captivé la fashionosphère avec ses robes ultra sexy et ses sandales de pluie. Une féminité fragile et tout en puissance et en douceur s’est ressentie également dans le vestiaire de Richard Quinn qui a le privilège de voir la fille de Kate Moss, Lila, arborer sa robe de mariée.

Milan et Paris : Les grandes marques pointent leurs griffes

Même si de grandes capitales dans le monde ont instauré leur Fashion Week et d’autres l’ont réinventé aux valeurs du monde d’aujourd’hui et de demain en terme de durabilité et de responsabilité, à l’instar de plusieurs pays scandinaves, les grandes villes de la mode restent Milan et Paris. Quatre fois par an, elles vivent et portent leur grand marathon des défilés de mode prêt à porter et haute couture, avec l’affluence de créateurs, de médias et de grands influenceurs. C’est sur ces podiums que les tendances sont décrétées au grand jour par des monstres sacrés de la mode comme Versace, Fendi ou encore Max Mara qui donnent le ton à Milan et iconiques comme Dior, Saint Laurent, Louis Vuitton, Chanel, Balmain, Balenciaga, Isabel Marant…

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *