FATIMA HALAOUI SUR SON 31 #22

Sur leur 31

FATIMA HALAOUI SUR SON 31 #22

La Conseillère en communication prend part au mouvement « Les femmes sur leur 31 » et nous livre ses pensées sur la journée de la femme.

  • Que représente pour vous l’expression « Se mettre sur son 31 »?

C’est une expression courante qui signifie pour moi se faire belle ou beau, c’est faire un effort particulier en revêtant ses plus beaux atouts ses plus beaux vêtements. C’est un effort supplémentaire. C’est aussi quelque chose qui relève de la puissance : c’est une manière d’être un peu irrésistible. Se mettre sur son 31 est une façon aussi de vouloir partir à la conquête. En tout cas, c’est un sentiment d’harmonie entre l’extérieur et l’intérieur et qui octroie une dose de confiance.

  • Le 8 mars alors c’est une journée qui vous agace ?

Je trouve qu’il est important qu’il y ait une journée du 8 Mars où l’on célèbre la femme et où l’on revient sur tout le parcours et tout le travail de ce mouvement pour la défense des droits des Femmes et leur reconnaissance. Cela dit, je trouve un peu dommage que cette journée devienne mercantile et que cela nous fasse oublier les vrais problèmes, de parler de l’égalité entre les hommes et les femmes en terme salarial dans les entreprises ainsi que d’autres sujets encore, comme l’éducation où on est encore loin d’avoir acquis une totale égalité et où le nombre de femmes illettrées reste et demeure important. Beaucoup de choses ont été acquises mais il reste encore beaucoup à faire, et ce n’est finalement pas simplement l’affaire des femmes mais du corps social dans son intégralité.

  • Quelle part donne votre programme et votre média à cette journée et à la cause féminine en général?

Je dirais que toute ma trajectoire s’inscrit dans cette perspective de l’émancipation de la femme et d’accès à son autonomie. J’aurais pu croire que les divers conditionnements et déterminismes sociaux feraient de moi une femme reléguée à certaines taches, notamment domestiques, ou m’auraient exclue d’un parcours universitaire, d’un travail qui me permet d’obtenir et d’atteindre mon indépendance. Cela dit, je me suis installée dernièrement au Maroc et je me suis lancée en tant qu’auto-entrepreuneure. Je suis donc une femme indépendante, et c’est mon pays qui m’a offert cette possibilité. Tous les jours je fais la démonstration qu’on peut être une femme, aller de l’avant et entreprendre et c’est une belle aventure.

  • Et si vous citiez 31 adjectifs qualificatifs de la femme marocaine…

Oui ce serait facile. Mais j’imagine que les mêmes adjectifs finiraient par revenir tôt ou tard. Je pense que je vois les femmes marocaines comme des femmes puissantes. Ce sont des femmes fortes. Ce sont des femmes brillantes, intelligentes. Ce sont des femmes modernes, traditionnelles, actuelles. Belles, Drôles, Joyeuses. Militantes. Ce sont des femmes de pouvoir. Ce sont de belles femmes.

« Les femmes sur leur 31 » est une action engagée bien féminine initiée par la rédaction de Hola! Maroc et celle de Visage du Maroc. D’une part le média des célébrités marocaines d’ici et d’ailleurs et d’autre part la plateforme qui met en avant les femmes marocaines entrepreneurs dans divers domaines prédominants de la société marocaine. Chaque deux mois, 31 femmes influentes de diverses univers se prennent au jeu de la photo et de la vidéo, vêtues d’un tee-shirt à l’effigie de la campagne « Les femmes sur leur 31 » et nous livrent leurs pensées sur le 8 mars.

 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]