LARA JOHER, L’EX-WEDDING PLANNER RACONTE L’ÉMOTION D’UNE CÉRÉMONIE DE MARIAGE INTIME

Mode

LARA JOHER, L’EX-WEDDING PLANNER RACONTE L’ÉMOTION D’UNE CÉRÉMONIE DE MARIAGE INTIME

329

Lara Joher pose pour Hola! Maroc et se remémore son mariage. La ravissante ex-Wedding Planner revient sur les circonstances qui l’avaient poussée à reporter les grandes célébrations et à opter pour une petite cérémonie intime, plus que jamais pour nous au goût du jour en ces temps de pandémie où les célébrations s’inventent un nouvel esprit de petites fêtes familiales si chaleureuses. Un 2020 particulièrement chaotique pour l’influenceuse avec le drame de Beirut et la covid…

On ne se rétablit jamais complètement de la covid-19. On en garde quelques séquelles mais on en ressort avec une soif de vivre

Par un mois de janvier bien doux, Lara Joher nous reçoit dans l ‘écrin de sa jolie villa de la ville verte de Casablanca, où elle vit avec son mari et ses deux enfants. Raffinement et élégance, règnent dans tout ce qui définit la belle libanaise

Dix ans avant avec quelques kilos en moins et surtout des cheveux longs. Une robe de princesse bustier pour la petite cérémonie de mariage de Lara Joher.

  • Nouvelle année, nouvelle coupe, n’est ce pas!

Ouii !!! J’en avais besoin pour entamer 2021 et me libérer des circonstances et péripéties de 2020! Entre la pandémie covid-19 et le confinement, qui nous sont tombés dessus, l’explosion à Beirut qui m’a secouée même à des milliers de kilomètres, la crise économique, les catastrophes environnementales…. Cette coupe est résolument symbolique! C’est comme se détacher du poids des malheurs et maux, pour se donner le moyen de pousser à nouveau, encore plus fort.

  • Vous vous sentez guérie?

On ne se rétablit jamais complètement de la covid-19. On en garde quelques séquelles mais on en ressort avec une soif de vivre.

  • Quels enseignements tirez-vous de cette épreuve?

Que ça n’arrive pas seulement aux autres!! Personne n’est à l’abri, et qu’il faut profiter de l’instant présent en toute simplicité. Se recentrer sur nos valeurs respectives, ignorer les futilités et tout ce qui n’a pas vraiment d’importance.

  • Des souvenirs de votre mariage?

Je dirai plutôt des souvenirs reconditionnés. Je n’ai pas pu réellement célébrer mon mariage à la date qu’on s’était fixée, cela à cause du décès de mon beau-père, la veille de notre soi-disant grand jour. Et pour ne pas rester sur un souvenir qui aurait été virtuel, nous avons recréé l’occasion quelques mois après… certes ce n’était pas vraiment un mariage, mais l’essentiel y était… Lui en costard, moi en robe de mariée, les personnes les plus proches, une touche florale, un bon dîner, de la bonne musique… On n’a pas besoin de beaucoup de choses pour célébrer l’amour au final. On se rend compte que le reste est de plus.

  • Ce fut magique après tout au vu de ces beaux clichés…

Je ne le décrirai pas de la sorte mais je dirai plutôt que c’était intime, ça nous ressemblait!

  • Quand vous étiez Wedding Planner, vous imaginiez-vous en mariée?

En fait, je suis devenue wedding planner en organisant ma cérémonie de célébration de mariage” si on peut appeler ça comme ça. C’est parce que je n’ai pas pu vivre le mariage de mes rêves et que, malgré tout, j’ai pu profiter pleinement de mes festivités de noces, que j’ai voulu devenir Wedding Planner et permettre aux futurs mariés de vivre à leur tour ce beau moment sans se soucier du reste.

  • Un petit flash back de votre rencontre

Oulalaaa!!! Cela remonte à 2010 ! Lors d’une édition du salon de l’événementiel à la foire de Casablanca, Dom&events. On va dire que l’attraction n’allait pas dans les deux sens au tout début, mais il a réussi à conquérir mon cœur quelques mois après… Il fallait bien être raisonnable.

  • Vous n’avez pas 20 ans de mariage mais avec l’installation les enfants, comme vous arrivez à maintenir la flamme?

Je vais vous surprendre… mais en respectant l’espace de chacun, nous nous retrouvons moins dans la confrontation et nous gagnons en épanouissement. Et lorsqu’on est épanoui dans son couple, on est plus accueillant, plus aimant, plus heureux avec l’autre.

  • Belle demeure familiale mais intimiste?

Nous avons réaménagé notre maison pendant cette période de confinement parce qu’on voudrait profiter nous-mêmes d’abord de notre intérieur. Nous avons abandonné ce concept de grand salon de réception pour recevoir une fois de temps en temps et qui au final réduit notre espace de vie au quotidien. Maintenant, tous les espaces ont été conçus pour notre propre confort d’abord. 

  • Quelle éducation donnez-vous à vos enfants?

Mon mari et moi, on se rejoint sur l’éducation et l’amour que l’on transmet à nos enfants. On fait de notre mieux pour développer leur amour propre. On passe beaucoup de temps avec eux, d’ailleurs je tiens à ne pas avoir d’horaire fixe de travail pour être présente et leur apporter un équilibre émotionnel. On leur parle beaucoup de respect et d’acceptation des autres étant donné qu’on est multiculturel au sein de notre famille.

  • Beaucoup de livres d’Afrique…

C’est un petit clin d’œil à mes origines africaines. Je suis une fille d’Afrique aussi. Je suis née en Abidjan et j’y ai passé quinze ans de ma vie. C’est un continent riche en traditions et en simplicité.

  • Comment la transition s’est faite entre wedding planner et influenceuse?

Juste après mes grossesses! Être wedding planner c’était très prenant j’étais souvent absente pendant de longs week-ends. Un rythme que je ne voulais pas garder après l’arrivée de bébé. Du coup, j’ai arrêté. Puis j’ai atterri, par hasard, dans un événement d’influenceuses sans être influenceuse… Le concept collait parfaitement à tout ce que j’aimais: le partage, la socialisation, l’échange, la photographie, la mode, les événements… le tout adapté à mon propre timing… Qu’est-ce que je voulais de mieux?

L’ex-wedding Planner passionnée par la décoration d’intérieure a plongé dans la mode depuis qu’elle a recyclé sa créativité débordante vers l’art de s’habiller en usant de sa page instagram « La déco, la mode, c’est pareil… c’est de l’art qu’on retranscrit à sa manière. Je me retrouve à créer des looks à la place d’ambiances. »

  • Vous étiez une as de la déco à l’époque, vous semblez maintenant maîtriser la mode…

La déco, la mode, c’est pareil… c’est de l’art qu’on retranscrit à sa manière. Je me retrouve à créer des looks à la place d’ambiances.

  • D’ailleurs vos robes de mariages sont sublimes

Oh merci! Chaque robe a son caractère et sa signature. Le choix d’une robe ne doit pas se faire au hasard, elle doit épouser l’intention de celle qui la porte et jouer le rôle qu’on lui confie.

  • Vos cinq fondamentaux pour réussir un mariage, une cérémonie en ces temps de restriction?

Une atmosphère romantique, une ambiance conviviale, des personnes intimes, une cérémonie qui vous ressemble et… un couple épanoui et heureux.

  • Sans cérémonie sans robe sans invités que resterait il?

Elle & Lui, l’essence même du mariage, qui est l’union d’un homme et d’une femme.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

HOLA Avril 2021
Hola Mars 2021
Hola Février 2021
Hola Janvier 2021
Hola Novembre 2020
Hola Février 2020
Hola Décembre 2019
Hola Novembre 2019
HOLA Avril 2021
Hola Mars 2021
Hola Février 2021
Hola Janvier 2021
Hola Novembre 2020
Hola Février 2020
Hola Décembre 2019
Hola Novembre 2019