LE MOUVEMENT DES 31 NOMME BEN AISSA BOUJNOUNI PREMIER MEMBRE D’HONNEUR

Sur leur 31

LE MOUVEMENT DES 31 NOMME BEN AISSA BOUJNOUNI PREMIER MEMBRE D’HONNEUR

Le mouvement « Les Femmes sur leur 31 » a annoncé la création de son comité de l’action sociale et a nommé son premier Membre d’honneur au coeur du Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca : Ben Aïssa Boujnouni Ex-International Gardien de but de l’équipe nationale de Handball.

Après la formation de deux collectifs des 31 de son réseau de journalistes et femmes des médias, le mouvement mène sa première conférence de presse au sein même du Complexe sportif Mohammed V, confirmant son ADN sportive et son choix de faire du sport son terrain et son podium pour se déployer dans son objectif de travailler l’entrepreneuriat féminin et récompenser l’action sociale en général. Et qui mieux que Ben Aissa Boujnouni, Directeur général des Complexes sportifs Mohammed V à Casablanca et Missbahiates à Mohammédia pour soutenir l’action du mouvement envers les femmes marocaines via le sport.

« Je soutiens évidemment l’entrepreneuriat féminin dans mon pays et par là même la cause du mouvement qui est d’encourager les femmes marocaines à entreprendre. J’adhère aussi et vivement à l’action des collectifs de journalistes de mener cette cause à travers le sport et des challenges sportifs »

En plus de nommer Ben Aïssa Boujnouni premier Membre d’honneur, le mouvement « Les Femmes sur leur 31 » a annoncé la création d’un comité de son action Sociale. Ainsi, Salima Hammoujite, Directrice du Centre préfectoral de tourisme de Meknès et Présidente de l’association Réseau africain de Développement Durable, est nommée Experte en entrepreneuriat pour le Développement Durable.

« Je salue, l’initiative et l’engagement du mouvement « les femmes sur leur 31 », d’encourager et de promouvoir la Femme en général et la femme entrepreneuse en particulier. Ces valeurs convergent avec nos aspirations à œuvrer dans des zones géographiques ciblées, de se rapprocher des populations locales, d’être un appui au développement économique des territoires tout en préservant son développement durable.
« Ma nomination en qualité d’Experte en entreprenariat et développement durable au sein du mouvement renforce ma volonté et me fait placer l’ensemble de mes compétences au service d’une noble cause. Je suis convaincue que la somme des efforts individuels contribuera à une réussite collective, C’est précisément les objectifs de ce mouvement. Aussi, « promouvoir c’est valoriser et valoriser c’est convaincre, convaincre les femmes que les atouts qu’elles capitalisent en elles sont des éléments clés de réussites professionnelles visant l’autonomisation féminine » s’est ainsi exprimée Salima Hammoujite.

Ilham Griba, Directrice du Centre d’Accueil de Bourgogne est à son tour nommée Experte en Sport et coaching. « Je suis honorée de rejoindre le groupe des 31 en tant qu’Experte en Sport et Coaching, tout en étant persuadée que ce domaine est un vecteur essentiel à l’épanouissement de la femme et l’Homme en général« .

Le mouvement féministe Made in Maroc « Les femmes sur leur 31 » encourage l’entrepreneuriat féminin par des collectifs de journalistes et femmes des médias, elles sont déjà sur un podium pour sensibiliser les femmes de tous bords à cette belle cause de l’autonomisation des femmes marocaines. Des collectifs des 31 qui se forment tous les mois à 31 jours de l’année et médiatisent l’action sociale par le sport. On parle de challenges sportifs menés par les collectifs qui se mettent en teams dans le cadre d’un Festival du Sport Solidaire, une sorte de fête du social au Maroc par le sport.

« Les femmes sur leur 31 » est un mouvement féministe made in Maroc, initié par la rédaction de Hola! Maroc et celle de Visage du Maroc, d’une part le média des célébrités marocaines d’ici et d’ailleurs et d’autre part la plateforme qui met en avant les femmes marocaines entrepreneurs dans divers domaines prédominants de la société marocaine. Le féminisme n’étant pas universel, on parle d’un féminisme Made in Maroc, car la femme marocaine a sa propre histoire, sa propre culture, ses propres besoins et ses propres acquis. On parle aussi d’un féminisme made in Maroc car l’ADN du mouvement est d’incarner de nouveaux codes et valeurs du féminisme, ceux d’inciter et d’éduquer les femmes à entreprendre afin d’assurer leur propre autonomie financière gage de leur épanouissement dans la société et d’un meilleur équilibre homme/femme. Quels meilleurs secteurs de ce made in Maroc que ceux que prône le mouvement, l’Artisanat, l’Agriculture, l’Environnement. 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]