LES SÉRIES À LA MODE ET LA MODE DANS LES SÉRIES

Mode

LES SÉRIES À LA MODE ET LA MODE DANS LES SÉRIES

Vous n’avez pas raté un seul épisode de la première saison de la série Bridgerton et vous attendez avec impatience la seconde. Vous êtes tombé sous le charme de l’alchimique relation entre Daphné et le duc de Hasting, vous rêvez d’arpenter les romantiques jardins anglais et vous fondez en regardant ces costumes et ces toilettes qui ont défilé tout le long des huit épisodes. Vous n’êtes pas les seuls. Un vrai phénomène culture pop est né autour de ce vestiaire mode sorti tout droit des cours de la noblesse anglaise du début du 19è siècle. Décryptons ce style Régence qui est déjà dans nos placard du 21e siècle.

Épidémie, confinement et télétravail nous ont plongés encore plus dans nos écrans et les séries télé restent encore et encore le passe-temps favori de tous. La dernière en date qui explose les coeurs et les compteurs est sans conteste Bridgerton. Une histoire d’amour comme on en vivait dans une autre époque où l’amour était un rendez-vous pris en temps et en heure dans les marchés concurrentiels des mariages de la fin du 18è siècle. Une histoire adaptée des romans d’amour de la saga homonyme de Julia Quinn, par la cinéaste Shonda Rhimes qui a réussi une prouesse cinématographique qui mêle romance dramatique et intrigue excitante, dans un contenu, un style et un scénario très modernes et rythmés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Netflix US (@netflix)

Mais au coeur de cette réalisation originale de Netflix, sans doute la plus populaire de la géante plateforme, reste le fabuleux travail fait sur les décors et les costumes de l’Angleterre du XVIIIe siècle. Une romance en costumes qui a fasciné la toile et touché même des stars d’Hollywood qui se sont prises au jeu du style Bridgerton avec humour comme Drew Barrymore ou en donnant des leçons de style. 

Une vraie obsession est donc née pour ces petites fantaisies vestimentaires qui ont l’art et la manière d’épouser ce siècle marqué par la pandémie qui a cloué les plus fashionistas chez elles face à leur dressing et leurs réseaux sociaux.

LE CORSAGE IRRÉSISTIBLE… MENT IRRÉSPIRABLE

C’est lui l’accessoire premier sans lequel rien ne tient! Oui le fameux corset qui était à l’époque caché sous des couches de robes, pour sculpter le buste et serrer la taille, il est au centre de tous les fantasmes hier comme aujourd’hui. Il n’a jamais vraiment quitté nos placards d’une façon ou d’une autre. Il peut-être en bustier parfait ou en col triangle, en tissu épais, brocard et autre ou en cuir, en daim, en Denim, en toile, en lin… Il se porte avec un jean ou tout autre pantalon avec un chemisier classique ou avec une jupe crayon ou plus longue et large. À retenir surtout que nul besoin de vous livrer à l’effroyable séance des cordes tirées à éteindre tout souffle de vie, les griffes aujourd’hui ont bien pris soin de rivaliser en choix de belles matières qui gainent et moulent confortablement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dior Official (@dior)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TOM FORD (@tomford)

LA RÉGENCE ET SES COULEURS ET MOTIFS ROMANTIQUES

Un colorama presque évident à adopter si vous voulez ressembler à Daphné et sa tribu des dames et filles de la série Bidgerton. Pastels délicats dans la famille des bleus, des roses et des verts pour un joli bouquet des fois fleuri, poudré, irisé ou givré, façon sorbet glacé ou macarons et autres gourmandises. Attention à ne pas dépasser les lignes rouges du style mode aristocratique!

L’ARTILLERIE LOURDE

Ce n’est pas la panoplie de Furiosa incarnée par Charlize Theron dans Mad Max mais c’est tout de même un sacré set de prédatrice, chercheuse d’un mari à tout prix. D’abord, les gants, un détail de taille dans Les Chroniques des Bridgerton que toutes les jeunes filles et les dames ont enfilé. En dentelle, tulles et soie, courts ou un peu plus longs, ils rendent toutes les mains délicates. Tout aussi délicats, les ornements des couvre-chefs, des serre-têtes, des encolures de robes et leurs manteaux, les broches et autres bijoux rehaussés de plumes et de pierres diverses sont des incontournables pour constituer un look de princesse anglaise des années 1800. Les babies sont eux de loin les chaussures typiques du style victorien. Si leur côté rétro, très utilisé dans le cinéma, les rend presque galvaudés, les Mary-Jane incarnent encore et encore la féminité absolue et raffinée alors même que ces souliers étaient à la base au début du XIXe siècle, unisexes.

 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]