MISS UNIVERS 2022 OU DES FÉES DE LA PLANÈTE

Vous êtes comme moi quand vous voyez des gens critiquer des miss lors de concours de beauté cela vous fait jaser? Il est bien révolu ce temps ou les concours de beauté choisissaient les plus belles filles. Le « Sois belle et tais toi » est une expression à bannir du dictionnaire français.

Nous sommes à l’ère de la beauté influente, la beauté engagée, la beauté qui parle, qui s’exprime, qui comprend, qui analyse, qui prend position, la beauté qui met le monde à genou et change les règles de jeu dans l’univers.
Le célébrissime concours Miss Univers l’un des quatre plus importants avec Miss Monde, Miss international, miss terre. Il est celui qui a changé ses règles et osé nommer des jeunes femmes de 28 ans, comme c’est le cas pour Miss Univers 2022 élue le 14 janvier en Louisiane. Miss USA, R’Bonney a choisi un costume national très symbolique : le drapeau de son pays traduit dans une création impressionnante, portée par un globe entouré d’étoiles … plein la tête. Oui car la sublime américaine, née d’un père philippin et d’une mère originaire du Texas a obtenu un baccalauréat en design de mode. Ses premières créations furent d’emblée éco-responsables.
La mode est toujours ce sacré second pollueur de la planète et le mannequin de 28 ans semble bien parti pour porter cette belle couronne au sommet de l’engagement pour l’univers.

Une autre fée au secours de l’univers

Et c’est Miss Thaïlande que nous couronnons Miss Univers pour tout ce qu’elle représente. Anna sueangam-iam a défilé dans une impressionnante robe de soirée faite d’opercules de cannettes de soda. A peine dévoilée sur ses réseaux sociaux, la toilette a fait le buzz car elle incarne toute l’histoire de la jeune Thaïlandaise. La robe est faite d’opercules d’aluminium de canettes de soda mêlées à des swarovski en hommage à ses parents, un papa éboueur et une maman balayeuse de rue en Thaïlande.
Une robe qui porte en plus un autre grand message pour réinventer un autre écosystème pour la mode : cette pièce très années 20 est une seconde main, portée par une candidate à Miss Univers parmi les 84 Miss du monde entier.
Un choix de robes issues de l’upcycling que la Miss Thaïlandaise qui a grandit dans un bidonville de Bangkok a porté avec fierté et conviction engagée « montrer à l’univers que ce qui est considéré comme sans valeur par beaucoup possède en fait sa propre beauté » a déclaré la jeune Miss de 24 ans. 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]