SANAE HAINOUS SUR SON 31 #19

Sur leur 31

SANAE HAINOUS SUR SON 31 #19

La journaliste et présentatrice sur Wada7 prend part au mouvement « Les femmes sur leur 31 » et nous livre ses pensées sur la journée de la femme.

  • Que représente pour vous l’expression « Se mettre sur son 31 »?

31 c’est la date de ma naissance, une date vraiment très spéciale ! En fait chaque année je fais un redémarrage de ma personnalité, un bilan de ce que j‘ai fait l’année écoulée et le développement de l’année suivante. Le chiffre 31 est spécial pour moi ! Je suis née le 31 décembre et je sens une énergie vraiment spéciale en moi qui me fait faire un programme de l’année. Cela dit, je me mets sur mon 31 tous les jours.

  • Le 8 mars alors c’est une journée qui vous agace ?

Le 8 mars m’agace oui, Dieu a créé la femme et l’a glorifié par rapport aux autres créatures. Alors dire que le 8 mars est une journée internationale de célébration des femmes, je ne sais pas alors même que ses droits sont bafoués. D’abord, elle fait des kilomètres pour gagner un bout de pain, pour assurer les besoins de sa famille, dans la fatigue et l’épuisement de son corps, ensuite ces  petites filles qui font des kilomètres pour aller à l’école quand elles arrivent à y trouver une place. Quand on aura solutionné ces problèmes, nous pourrons parler de journée internationale des femmes. La femme reste pas encouragée, « Que vas-tu faire alors, qu’est ce que tu seras ? », dirait la société marocaine, alors même que les femmes ont atteint des sommets, « la femme reste une femme » dit-on. Cette image ordinaire des femmes existe toujours et les médias n’ont pas aidé à ce que les femmes n’aient pas que cette image de femme au foyer derrière les fourneaux. C’est un honneur pour moi de rentrer dans la cuisine et de m’occuper de mon foyer mais je dois réaliser mes rêves.

  • Quelle part donne votre programme et votre média à cette journée et à la cause féminine en général?

En tant que journaliste marocaine et arabe, j’ai cette influence qui me permet de militer pour les droits des femmes et si je n’ai pas un regard visionnaire pour défendre la femme et porter sa voix, je ne mérite pas mon statut. Même si je suis journaliste, je subit des choses aussi, comme une concurrence non saine, harcèlement, exploitation… Ce n’est pas facile d’être une femme aujourd’hui, d’obtenir ce que l’on veut en étant femme dans nos sociétés arabes. La femme doit combattre pour son statut de femme avant même de parler de droits, combattre pour le regard de la société et parfois même des plus proches.

  • Et si vous citiez 31 adjectifs qualificatifs de la femme marocaine…

La Vie, à l’infini, Capable, Belle, Résistante, Positive, Ambitieuse sans limite, Égale des hommes peut être même plus dans certains domaines, Patiente, Douce, Empathique, Guerrière, Gentille, Évoluée, Passionnée, Se sent présente, Fière, Sociable, Compréhensive.

« Les femmes sur leur 31 » est une action engagée bien féminine initiée par la rédaction de Hola! Maroc et celle de Visage du Maroc. D’une part le média des célébrités marocaines d’ici et d’ailleurs et d’autre part la plateforme qui met en avant les femmes marocaines entrepreneurs dans divers domaines prédominants de la société marocaine. Chaque deux mois, 31 femmes influentes de diverses univers se prennent au jeu de la photo et de la vidéo, vêtues d’un tee-shirt à l’effigie de la campagne « Les femmes sur leur 31 » et nous livrent leurs pensées sur le 8 mars.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]