UN SUPER SUPER BOWL MALGRÉ LE COVID

Actualités

UN SUPER SUPER BOWL MALGRÉ LE COVID

Une édition de Super Bowl qui a marqué tous les buts malgré la crise sanitaire liée au covid-19.

Une belle nuit enflammée du Super Bowl qui a signé une autre édition réussie de l’événement le plus regardé au monde à la télévision. Une belle scène montée sur le stade Raymond James Stadium de Tampa, en Floride, avec 22000 spectateurs au lieu de 60000 en temps normal, dont près de 7000 soignants ; un match brulant qui a vu gagner Tampa Bay vs Kansas City avec un écrasant 31-9 et hissé encore une fois Tom Brady au rang de légende du football américain et une mi-temps qui a tenu son show avec The Weeknd en solo, entouré de pas moins de 100 danseurs, visage bandé.

UN SUPER BOWL AUX AIRS DE L’INVESTITURE DE JOE BIDEN

Une édition chargée d’émotion puisqu’elle marque l’épidémie du coronavirus et une nouvelle ère démocrate sous le règne de Joe Biden. Sur un écran géant, le nouveau Président et sa femme Jill ont proposé une minute de silence pour les victimes de la pandémie et la jeune poétesse Amanda Gorman a lu un texte en hommage aux soignants « … nous leur faisons honneur aujourd’hui, mais eux nous font honneur tous les jours ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gisele Bündchen (@gisele)

DU SPORT SANS GRAND SUSPENS

Si le Super Bowl est avant tout une compétition sportive, le sacre de Tom Brady à 43 ans, qui a fait gagner un second trophée à son équipe (Tampa Bay) et sa septième consécration personnelle, le confirme comme le plus grand joueur de football américain de tous les temps. Le mari de l’un des plus grands tops-modèles des podiums internationaux a soulevé le trophée entouré de ses  trois enfants et de son épouse bien-aimée Gisèle Bundchen.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Weeknd (@theweeknd)

L’ÉTERNELLE MI-TEMPS DES GRANDS

Toutes les stars ou presque ont eu le privilège de ces presque 14 min chrono pour flatter la puissance made in Amérique : Michael Jackson, Prince, Beyoncé. Si l’année dernière Jennifer Lopez a invité Shakira et Maroon 5 pour enflammer la plus célèbre des mi-temps sportives, The Weeknd a mis la scène en feu seul avec ses pas moins de cent danseurs et un medley de tous ses tubes. La super star canadienne, a assuré une édition historique, entouré d’une armée de danseurs visage bandé dans des chorégraphies qui donnent un souffle d’espoir de voir bien vite un retour à l’effervescence du sport et du show dans le monde entier.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]