YASSINE ESSADIQ ET AMINE GHAITI : LA VOGUE DU RECONDITIONNEMENT SOUFFLE AU MAROC

Lifestyle

YASSINE ESSADIQ ET AMINE GHAITI : LA VOGUE DU RECONDITIONNEMENT SOUFFLE AU MAROC

Acheter de l’occasion remis à neuf, deviendrait plutôt une tendance voir même un état d’esprit. En cette été spécialement chaud cette année et dans le monde entier, le réchauffement climatique n’est plus une question à douter mais réellement un fléau à redouter. Alors si vous avez choisi entre voyages et sorties ou farniente à la plage, de plutôt flâner à la maison, canicule oblige, votre choix est tout aussi vertueux que celui de consommer reconditionné. Avec Yassine Essadiq et Amine Ghaiti, deux as du reconditionnement d’ordinateurs et smartphones via leur entreprise Relab, technologie et écologie peuvent aller de pair.

  • Votre aventure est doublement ingénieuse : rendre la technologie numérique accessible et respecter la planète, c’est l’idée de qui d’entre vous deux ?

A la suite d’une rencontre au sein d’un cercle d’affaires, on a échangé sur nos projets respectifs. On s’est rendu compte que nous travaillions par coincidence, tous les deux sur le même concept de smartphones reconditionnés. Nous avons alors décidé de nous associer et unir nos forces.

  • En quoi le reconditionnement respecte la planète ?

La technologie a un impact très conséquent sur notre environnement. La production d’appareils électroniques, représente à elle seule près de 4 % des émissions carbones mondiales. Il faut en moyenne 1,000 litres d’eau douce, détruire 44 kgs de roches pour extraire 130 grammes de minéraux qui serviront à la production de ces smartphones. En ce qui concerne les ordinateurs, il faut détruire pas moins de 200 kgs de matières premières et pas moins de 1,500 litres d’eau douce. Acheter reconditionné c’est à la fois éviter l’empreinte environnementale de sa production et celle de sa destruction. Bien entendu, le reconditionnement a aussi un impact environnemental, mais il est en moyenne trois fois inférieur à la production du neuf. Acheter un smartphone reconditionné permet donc d’économiser 45 kgs de CO2, et jusqu’à 40 kgs de matières premières utilisées.

  • Vous connaissez alors tous les ingrédients pour concocter un smartphone par exemple ?

Pour chaque smartphone; plusieurs milliers de composants sont aujourd’hui utilisés pour concocter un smartphone. Notre spécialité est le diagnostique, ce qui nous permet de détecter les failles, un peu comme un médecin. Notre objectif est de redonner une deuxième vie aux appareils high tech, pour les rendre plus durables et éviter les déchets électroniques.

  • Qui consomme le plus les ordinateurs reconditionnés entre les hommes ou les femmes ?

Aujourd’hui la technologie est totalement démocratisée. Elle n’est plus du tout réservée à une minorité masculine de geeks comme ça a pu être le cas auparavant. Mais malheureusement la plupart des circuits de revente de reconditionné au Maroc sont gangrenés par la malhonnêteté et l’insécurité, (à l’image de bons nombre de secteurs au Maroc). Ce qui fait que les femmes préfèrent ne pas s’y aventurer et laissent aux hommes cette hégémonie.

  • Avez-vous des demandes de reconditionnement de modèles vintage ?

Nos demandes aujourd’hui sont plutôt orientées vers les appareils derniers cris. La technologie nous permet de capturer nos plus beaux moments, mais aussi d’atteindre nos objectifs professionnels depuis partout dans le monde. Les appareils vintages sont les premiers prototypes et donc un symbole pour notre technologie et les folies qui viendront par la suite. Moi personnellement (Yassine) J’ai conservé mon premier ITouch.

  • Que faites vous de bien pour préserver la planète ?

(Yassine) J’essaye de protéger notre planète un maximum en adoptant des gestes très simples, comme prendre mon sac pour faire mes courses, prendre mon petit mug avec moi le matin et aussi éviter un maximum les petits emballages en plastique. (Amine) Je pense qu’il faut consommer local au maximum. Je fais attention par exemple à l’origine des produits que j’achète pour avoir le minimum d’impact carbone. Alors quoi de plus local que des appareils High Tech qui sont déjà disponibles chez nos propres clients!

  • Et le contraire ?

(Yassine) J’aimerais trier un peu plus mes déchets, surtout le plastique, de nombreuses bouteilles pourraient être recyclées et utilisées, ce qui favoriserait le recyclage du plastique qui pollue tant nos océans. (Amine) Pour les voyages on a pris l’habitude de prendre des vols pour visiter des pays lointains. Je pense qu’on pourrait revoir notre manière de passer nos vacances par exemple.

  • Diriez vous que vous êtes écolos ?

(Amine) Je pense être écolo dans l’âme car j’ai en tête mon impact sur l’environnement dans quasiment chaque action ou choix que je fais. Je me pose souvent la question de savoir quelle Terre on laissera à nos enfants? Et je suis convaincu que notre mode de vie, notre consommation et nos habitudes peuvent avoir une très grande influence sur l’avenir de notre planète.

  • Trois gestes au quotidien que vous faites dans ce sens ?

(Amine) J’essaye de limiter mes déplacements superflus par exemple au lieu de mener une réunion en présentiel, j’essaye autant que possible de l’organiser en distanciel. Je consomme local entre autres pour les produits de l’agriculture. Je choisis ceux qui ont nécessité le moins de produits phytosanitaires et de stockage dans des frigos. Je recycle mes appareils électroniques en les donnant à des personnes qui en ont besoin. (Yassine) J’utilise un maximum des formats électroniques plutôt que papier, pour les catalogues, documentation, pour limiter ma consommation de papier.

  •  Vous vous voyez à la tête d’une très grosse structure marocaine pionnière et leader du reconditionnement à la chaîne ?

Si nous sommes à la tête d’une très grande structure marocaine leader du reconditionnement, c’est que nous avons atteint notre objectif: Le reconditionné fera partie des habitudes des Marocains. En France, un français sur trois a déjà acheté reconditionné. Ceci a permis d’avoir des produits moins cher et écologiques.

Photos : Hamza Zidane

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'en perdez pas une miette!

[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]
[sdm_show_dl_from_category category_slug="numero" fancy="2"]